Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

21/01/2021 - Centrafrique

Centrafrique : diverses réactions après la réélection du président Touadéra


Le 18 janvier, la cour constitutionnelle (CC) a validé réélection du président de la République, Pr Faustin-Archange Touadéra, au premier tour (27 décembre 2020) avec 53,16 % des suffrages exprimés. Une victoire de la démocratie, selon le président réélu. Diverses réactions ont été enregistrées dans la classe politique et la communauté internationale.

Au lendemain de la proclamation des résultats définitifs par la cour constitutionnelle, les représentants de l’Union africaine, de  la CEEAC, de l’Union européenne et de l’ONU ont, dans un communiqué conjoint, annoncé avoir pris note des résultats. Ils exhortent toutes les parties au respect de la décision de la CC, par ailleurs non susceptible de recours. Tout en réaffirmant leur soutien et engagement pour la consolidation de la paix, de la démocratie et d’un Etat de droit en RCA,  ces représentants réaffirment le dialogue dans la recherche d’une solution durable à la crise centrafricaine.

Toutefois, ils appellent les groupes armés à un arrêt immédiat des hostilités. « Nous exigeons  des groupes armés de mettre fin immédiatement aux violences et aux tentatives de déstabilisation, qui ont déjà coûté la vie des populations civiles, des travailleurs humanitaires, des forces de défense et de sécurité ainsi que des casques bleus, et de  rejoindre le chemin du dialogue et de la paix », ont-ils communiqué.

Dans cette même dynamique, certains partis politiques ont bien voulu donner du prix à la démocratie et au respect des institutions de la République. Notamment le « Patrie » de maître Crépin Mboli-Goumba, le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) de Martin Ziguélé et le parti Centrafrique Nouvel Elan (CA-NE) de Sylvain Ngakoutou Patassé. « Devant le constat de l’épuisement des voies de recours prévues par la constitution et le code électoral, face aux périls qui menacent jusqu’à l’existence même de notre pays, le bureau politique de mon parti estime closes les contestations post-électorales et adresse ses félicitations au président de la République, Faustin-Archange Touadéra », a affirmé maître Crépin Mboli-Goumba. 

Cependant, l’opposition démocratique, réunie au sein de la COD-20.20, ne reconnaît pas la réélection du président et qualifie les scrutins groupés du 27 décembre 2020 de mascarade. Ils ne reflètent pas l’expression de la volonté du peuple, estime-t-elle. 

Pour l’heure, les Centrafricains attendent la restauration de la sécurité avec l’éradication des groupes armés dans tout le pays.  La réélection du président Faustin-Archange Touadéra devrait leur permettre de vaquer librement à leurs occupations, contribuant ainsi au développement du pays.

© PCRC-CellCom – Stève Martial Mbétissinga

Publié par le PCRC