Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

04/05/2021 - Centrafrique

Centrafrique : installation des députés de la 7e législature


Convoqués pour la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale du 3 au 17 mai 2021, les quatre-vingt-dix députés élus sur cent quarante sièges ont été installés dans leurs fonctions dès le 1er jour pour un mandat de cinq ans, conformément au délai constitutionnel.

Le parlement centrafricain vient d’entamer une nouvelle page de son histoire avec la rentrée parlementaire de la 7e législature marquée par l’installation des 90 députés, élus lors des scrutins du 27 décembre 2020 et du 14 mars 2021, suite à la décision de confirmation de la cour constitutionnelle. Les représentants du peuple devront transcender les clivages et jouer le rôle de contrôle des actions du gouvernement. Et aussi, faire des propositions concrètes visant à aider le peuple à s’épanouir.

Cette rentrée parlementaire intervient dans un contexte où la République centrafricaine fait face à des défis sécuritaires et des problèmes sociaux liés à la santé, l’éducation ainsi que la protection des femmes et des enfants. Les Centrafricains aspirent à un retour à une paix durable.

Dans la foulée de leur installation, le député de Bimbo 3, Joseph Bendounga, promet de défendre, cœur et âme, les intérêts de la population centrafricaine qui l’a choisi de la représenter au palais du peuple. « Je vais défendre mordicus les intérêts de ceux qui m’ont choisi pour le compte de leur circonscription électorale. Ma réaction est celle d’un Centrafricain dont le peuple lui a confié une mission. Cette confiance, je ferai tout pour la mériter », a-t-il déclaré. 

Pour satisfaire les attentes et donner de l’espoir à la population qui souffre, les parlementaires doivent jouer leur rôle de contrôle des actions du gouvernement. Et aussi adopter certaines lois laissées par la 6e législature, dont la loi sur le Fonds de développement des sports.

Le 5 mai, Simplice Matthieu Sarandji, ancien Premier ministre et secrétaire national du parti MCU (Mouvement Cœurs Unis), a été élu président de l’Assemblée nationale. Le vote des autres membres du bureau est prévu pour le jeudi 6 mai.

© PCRC-CellCom – Jefferson Cyrille Yapendé   

Publié par le PCRC