Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

24/08/2021 - Centrafrique

Centrafrique : les artistes contribuent au retour de la paix


Ils sont légion, les jeunes Centrafricains qui s’adonnent à la musique, à la comédie, au cinéma, aux  œuvres littéraires. Les arts et la culture contribuent, en effet, à la promotion du vivre-ensemble pour le retour de la paix en République centrafricaine.

Depuis le début de la crise militaro-politique que traverse le pays, les artistes ne cessent de se mobiliser pour apporter leur pierre à l’édifice. Ils sont souvent en première ligne pour sensibiliser les masses. Par des productions, ils ont présenté de nombreux spectacles lors des festivals ou des manifestations patriotiques dans les arrondissements de Bangui et les villes des provinces. En vue de toucher la sensibilité des compatriotes et provoquer en eux une prise de conscience générale.

Du 13 au 14 août 2021, le ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme, en collaboration avec le ministère de la Promotion de la jeunesse, des sports et de l’éducation civique, a organisé une grande manifestation culturelle et artistique au palais Omnisports à Bangui. Elle s’inscrivait dans le cadre des festivités du 13 août, marquant le 61e anniversaire de l’indépendance de la RCA.

C’étaient des artistes musiciens, rappeurs, comédiens, groupes de danse traditionnelle et  chorégraphes. Ils ont livré des spectacles qui appellent les Centrafricains à la cohésion sociale et à l’amour du prochain, vecteurs de paix et de réconciliation nationale. Les groupes qui ont presté sont : Gbako international, Docteur Mandjeke, Zokela Hity ma Hity, Polele ti Bê Africa, Mc Fonctionnaire, Afro Maison mère, Sabouba la lune, Noella la fleur, Wandara ti Siriri, Jaquette Sanza, Groupe serpent, Hervé Chetani, Taishi Master, Majora Meilleur, Felika Joker, Beach Man, Bê ti Nguiza, P-Waine, Losseba, Petit Eté et Majico.

Cette initiative était soutenue par Saint Juste Guere-Mbezi, président de l’association Promesse Divine, qui promeut les activités culturelles dans le pays. « Je souhaite la mise en place d’une commission indépendante qui gère les projets artistiques dans le cadre des productions pour la paix en RCA. Sur des critères professionnels, dans l’optique de justifier à sa juste valeur le travail des artistes centrafricains », a-t-il déclaré

Les artistes déplorent leurs conditions de vie et un défaut de financement de leurs projets. « La formation des artistes, la mise en application des textes de loi sur les droits d’auteur et des budgets conséquents nous tiennent vraiment à cœur. Je demande au gouvernement et aux organisations qui luttent pour le retour de la paix en Centrafrique de nous aider. Cela concerne aussi les artistes qui  s’adonnent au gospel », a témoigné Junior, un chantre.

 Notons que le ministère des Arts, de la Culture et du Tourisme a sur la table un projet concernant la prise en charge des artistes. Cependant, il faut qu’il soit exécuté et ne reste pas dans les tiroirs. Une opportunité qui va booster les prestations des artistes dans la lutte pour la paix et la cohésion sociale.

© PCRC-CellCom –Brice Ledoux Saramalet

Publié par le PCRC