Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

26/03/2021 - Centrafrique

Centrafrique : les organisations de la société civile combattent les messages de haine


En Centrafrique, les organisations de la société civile (OSC) multiplient des actions pour lutter contre les discours violents, les rumeurs et les messages de haine. L’objectif poursuivi est de rappeler aux Centrafricains que la langue ou la parole a le pouvoir de construire ou de détruire une nation.

Etant donné que la République centrafricaine recherche la paix et la réconciliation nationale, plusieurs acteurs organisent des moments de partage chez différentes couches sociales. Il s’agit d’éviter de faire usage de certaines expressions qui ne favorisent pas le retour de la paix.

Du 25 au 26 mars 2021,  le Réseau des journalistes pour les droits de l’homme (RJDH) a organisé à Bangui, en partenariat avec la section de la Division droits de l’homme de la MINUSCA, un atelier de renforcement des capacités sur « la prévention des messages de haine et discours violents ». A l’intention des journalistes et des membres des OSC.

Plusieurs thématiques ont été développées : comment identifier les messages de haine et discours de violence ; la stratégie et plan d’action des Nations-Unies pour la lutte contre les discours de haine ; le cadre juridique national et international sur les messages de haine et discours violents ; le rôle des médias et des OSC dans la prévention des messages de haine et discours violents.

Vincent Namrona, rapporteur général au Haut conseil de la communication (HCC), a recommandé la vigilance : « Il existe plusieurs types de discours de haine et de formes de violence. J’en appelle à la conscience de tout un chacun de développer son sens moral, de ne pas blesser son prochain à travers les langages verbaux ou gestuels ».

Il sied de rappeler que, grâce à la contre-offensive des Forces armées centrafricaines (FACA), appuyées par les troupes alliées russes et rwandaises, plusieurs villes de province qui, auparavant, étaient occupées par les groupes rebelles, connaissent à présent la sécurité. Une manière de croire à un retour définitif de la paix, vœu cher aux Centrafricains.   

© PCRC-CellCom –  Brice Ledoux Saramalet

Publié par le PCRC