Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse

  Nouvelle


21/12/2000 - Centrafrique

Faustin-Archange Touadéra : « La guerre n'a jamais été l'option de mon Gouvernement »

Dans son adresse à la nation à l'occasion des vœux du nouvel an 2022, le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, appelle les Centrafricains à réapprendre à vivre ensemble, à unir leurs forces pour construire le pays, avec toutes les raisons d'espérer en un avenir meilleur.

 Le message du président Touadéra s'articule autour de plusieurs points : la paix et la sécurité, la justice, la santé, l'éducation et le développement. Au sujet de la paix et de la sécurité, Faustin-Archange Touadéra réaffirme son attachement à l'Accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR) du 6 février 2019, ainsi qu'à la Feuille de route conjointe de Luanda, voies idéales pour un retour définitif de la paix, de la sécurité et du relèvement du pays. Il invite les leaders de l'opposition démocratique, les organisations de la société civile et même ceux qui ont pris les armes à créer les conditions propices au retour de la paix, de la sécurité et de la tenue du dialogue républicain déclaré en octobre 2021.

« Je voudrais réaffirmer que la guerre n'a jamais été l'option de mon Gouvernement. Je dois vous rappeler que sans la paix, nous ne pouvons pas construire quelque chose de solide dans ce pays en partage. Tout effort de développement, et vous en conviendrez avec moi, doit être axé sur la paix et la sécurité. Nous devons tous créer les conditions propices au retour de la paix, de la sécurité et de la tenue du Dialogue républicain que j'ai déclaré en octobre dernier, un cessez-le-feu unilatéral et immédiat, dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route conjointe de Luanda. Il nous reste à mobiliser les moyens pour la matérialisation des engagements pris par la Coalition des patriotes pour le changement (CPC), en ce qui concerne notamment le cantonnement des ex-combattants et le DDRR », a précisé le président de la République.

Se mettre résolument au travail dans l'unité

Il souhaite que 2022 soit une année de paix, et apporte un avenir meilleur au peuple centrafricain. Il en appelle à la culture de l'amour, de la paix et de l'unité nationale. « J'ai la conviction que l'année 2022 nous apportera un avenir meilleur, à la seule condition que nous soyons plus unis et si nous nous mettons résolument au travail. En effet, Dieu, qui nous a connus d'avance, nous a prédestinés à vivre ensemble dans ce grand, beau et riche pays qu'il nous a donné et qui fait l'objet de convoitises, bien souvent préjudiciables à son développement. Pour cette nouvelle année, je vous exhorte à cultiver l'amour, la paix, la tolérance, le patriotisme et l'unité nationale. Nous devons réapprendre à vivre ensemble, à nous faire confiance réciproquement, à unir nos forces pour construire notre pays, avec toutes les raisons d'espérer un avenir meilleur.

C'est donc sous le signe de l'espérance, espérance de paix et de progrès pour chacune et chacun de nous, espérance pour notre pays, que je voudrais terminer mon message de vœux», a-t-il conclu.

© PCRC-CellCom Petrus Namkoina

#Faustin Archange Touadera  #Gouvernement de la Centrafrique  #Paix & développement  #Paix et sécurité