Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

12/06/2021 - Mbaïki

La PCRC et KAICIID évaluent les activités de l'antenne préfectorale de Mbaïki


Du 10 au 12 juin 2021, le Chargé de Programmes de la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC), Ephrem Grembrenga Kossin, et le Représentant Pays de KAICIID, Dr Boris Yakoubou, ont effectué une mission d’évaluation des activités réalisées par l’antenne préfectorale de la PCRC de Mbaïki dans le cadre de la lutte contre les propos haineux et les rumeurs. Dr Yakoubou s’est dit satisfait des résultats et impacts de cette activité sur les communautés.

En avril 2021, l’antenne préfectorale de la PCRC de Mbaïki a réalisé des activités de formation-sensibilisation des communautés sur la gestion des rumeurs et la lutte contre les propos haineux dans la localité. Grâce à l’appui financier de KAICIID, partenaire de la PCRC. Lors d’un atelier d’évaluation organisé le 11 juin à la mairie de la ville, les autorités locales et les leaders communautaires ont témoigné au sujet de l’impact de ces formations.

D’après Jean-Pierre Kpoyogna, secrétaire de la mairie de Mbaïki, les actions de l’antenne préfectorale de la PCRC ont contribué efficacement au changement des mentalités, la réduction des violences et la prise de conscience du danger des propos haineux et des rumeurs. « Nous témoignons que grâce aux initiatives de médiation, de conseil et de sensibilisations menées par l’antenne de Mbaïki, les musulmans commencent à regagner leurs domiciles. La ville a retrouvé l’ambiance et la tolérance entre les communautés. Mbaïki renoue avec la dynamique de la cohésion sociale et du vivre-ensemble », a-t-il déclaré.

Pour sa part, Ephrem Grembrenga Kossin a expliqué que cette évaluation a permis au secrétariat permanent de mesurer l’effectivité et l’impact des activités de la PCRC à travers l’antenne de Mbaïki. « Les témoignages que nous avons reçus des autorités locales et des communautés, par rapport à la réalisation des activités de l’antenne dans le cadre de la lutte contre les discours de haine et les rumeurs, sont encourageants. Les informations qui nous sont parvenues ont été de part et d’autre favorables. Nous sommes satisfaits des réponses obtenues sur l’impact des actions menées par l’antenne de Mbaïki », a-t-il indiqué.

Dr Boris Yakoubou s’est réjoui de constater la complémentarité et le soutien des autorités locales et des communautés aux membres de l’antenne de la PCRC. « Nous avons vu que les communautés et les autorités locales connaissent la PCRC et apprécient le travail que son antenne réalise à Mbaïki. C’est un sentiment de satisfaction. C’est ce que nous attendions aussi parmi les résultats de cette évaluation. Nous espérons qu’à l’avenir les choses vont continuer de la sorte, afin de relever ensemble les défis auxquels font face la PCRC et ses antennes», a témoigné le Représentant Pays.

© PCRC-CellCom – Petrus Namkoina

Publié par le PCRC