Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

11/12/2018 - Bangui

La lutte contre le VIH/SIDA mobilise la communauté universitaire


“Une génération heureuse et sans VIH/SIDA est possible en milieu estudiantin”. Tel est le slogan de la rentrée académique du Centre catholique universitaire (CCU).

24 novembre 2018, sur l’esplanade de l’Université de Bangui, le responsable du Centre d’Information, d’Éducation et d’Écoute du CCU a lancé la rentrée éducative 2018/2019 du programme général des pères jésuites africains pour la prévention du VIH/SIDA auprès de la jeunesse. Avec pour thème central : l’édification d’une génération heureuse. Une génération heureuse est celle qui a compris que la vie et l’amour ne sont pas un jeu passager ni éphémère.

Ainsi, il faut pouvoir édifier, être attentif, pouvoir dialoguer, s’entraider, se corriger, se sensibiliser réciproquement, s’informer, s’ouvrir et se développer l’esprit. Il s’agit de faire valoir toutes ses potentialités sans démissionner ni oublier ses richesses culturelles. Michel Sidibé, directeur exécutif d’ONUSIDA, dans son rapport annuel le 22 novembre dernier, affirme que « 37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. Pis encore, 25 % de personnes ignorent leur statut sérologique. » Dans ce cas, la génération heureuse n’adviendra que s’il y a un accès universel au test de dépistage et à l’accompagnement médical et psychosocial adéquat.

Alors, peut-on parler de génération heureuse quand la transmission mère-enfant bat son plein dans notre pays ? Quand les personnes vivant avec VIH (PVVIH) subissent la stigmatisation, sont discriminées et même rejetées ? Quand l’accès aux soins connaît des ruptures fréquentes ?

Partenariat entre l’Université de Bangui et le CCU

Les efforts de lutte contre le VIH/SIDA, grâce au partenariat entre l’université de Bangui, les grandes écoles et instituts et le CCU, auront un impact considérable pour le recul du VIH/SIDA en Centrafrique.

Pour le recteur de l’Université de Bangui, le professeur Jean-Laurent Sissa Magalé, le thème de cette année est un appel urgent pour édifier une promotion de jeunes exempts de la maladie du SIDA. Il a ensuite procédé à la coupure du ruban symbolique pour lancer les activités de l’année académique.

Les prestations d’acteurs et de pairs éducateurs ont aussi agrémenté la cérémonie de cette journée de lancement, avec la remise de certificats aux 40 pairs éducateurs de l’université ainsi que des instituts et grandes écoles de Bangui. Ce vivre-ensemble n’avait point de coloration politique ou confessionnelle. Tous les participants à cette rencontre ont manifesté leur engagement en faveur de la lutte contre la maladie du SIDA qui est un frein au développement du pays.

© PCRC-CellCom - Pulchérie Lala

Publié par le PCRC