Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

19/10/2021 - Centrafrique

Le cardinal Nzapalaïnga rencontre les leaders de l'Alliance des Evangéliques en Centrafrique


Dans le cadre des préparatifs du synode marquant l’ouverture de l’année pastorale 2021 – 2022 dans l’archidiocèse de Bangui, le cardinal Dieudonné Nzapalaïnga s’est entretenu, le mardi 19 octobre 2021, avec les membres du bureau de l’Alliance des évangéliques en Centrafrique (AEC), une des composantes de la Plateforme des confessions religieuses de Centrafrique (PCRC), à la maison diocésaine. Le Cardinal archevêque de Bangui avait à ses côtés son vicaire général, l’abbé Mathieu Fabrice Evrard Bondobo, et le coordonnateur de la pastorale dudit archidiocèse, l’abbé Nicaise Alfred Poukré Konon.

Du 25 au 30 octobre 2021, les fidèles de l’archidiocèse de Bangui se réuniront  autour du cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque métropolitain de Bangui, pour le rendez-vous de ressourcement spirituel qui lance la nouvelle année pastorale 2021-2022. Les travaux se tiendront autour du thème « Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission ». Afin d’impliquer et d’écouter d’autres dénominations qui ne sont pas en communion avec l’Eglise catholique à ce grand rendez-vous du donner et du recevoir, le cardinal Dieudonné Nzapalainga a rencontré les leaders de l’AEC.

L’abbé Mathieu Fabrice Evrard Bondobo est revenu sur les enjeux de cette rencontre. « Le pape François a demandé à l’Eglise d’entrer dans un itinéraire synodal. Il veut écouter tout le monde. Le souverain pontife voudrait, à travers ce synode, une large consultation. C’est pourquoi l’archidiocèse de Bangui s’aligne dans cette dynamique. La rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de l’écoute. Car, dans le document préparatoire que nous avons reçu du Saint-Siège, il est question d’écouter aussi les autres confessions chrétiennes, d’autres Eglises qui ne sont pas en pleine communion avec l’Eglise catholique, même les personnes qui ne croient pas en Dieu. C’est-à-dire quelles relations nous entretenons entre nous, dans quels domaines, quels sont les fruits et quelles sont les difficultés rencontrées. Nous voulons savoir quelles relations entretenir avec tout le monde », a expliqué le recteur de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception de Bangui.

Autorité et participation, objets de consolidation de l’œcuménisme

A l’issue de ce synode de la rentrée diocésaine de l’archidiocèse de Bangui, le président de l’AEC et membre du conseil d’administration de la PCRC, le révérend pasteur Nicolas Aimé Simplice Singa Gbazia, développera le thème de « l’autorité et la participation ». Un prêtre donnera la vision de l’Eglise catholique  sur cette même thématique, afin de renforcer les relations entre les Eglises catholique et protestante. Le président de l’AEC invite ses ouailles à s’impliquer dans cette dynamique et venir participer aux assises. « Si les confessions religieuses ne s’étaient pas mises ensemble dans la crise centrafricaine, le pays serait déjà dans de grandes difficultés. C’est une bonne initiative de mettre les dénominations religieuses ensemble dans une dynamique de travailler pour la paix et pour annoncer l’évangile de Jésus-Christ. Je demande aux évangéliques de se rendre disponibles afin de bénéficier des connaissances qui sortiront de ce synode », a-t-il déclaré.

Ce grand rendez-vous du donner et de recevoir rassemblera les prêtres, les religieux et les religieuses œuvrant dans ledit diocèse. Ainsi que le peuple fidèle du Christ : jeunes et adultes. Des croyants appartenant à d’autres confessions religieuses seront invités à y prendre part.

© PCRC-CellCom – Pétrus Namkoina

Publié par le PCRC