Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

11/07/2021 - Sangha Mbaere

Sangha-Mbaéré : la consolidation de la paix passe par l'éducation à la gestion des conflits


Du 6 mai au 9 juin 2021, le projet Kiri Ngo Na Kodrô (PKNNK) a formé deux cents membres des différentes communautés, dans quatre localités de la préfecture de la Sangha-Mbaéré, sur l’éducation à la paix et la gestion des conflits intercommunautaires. Selon les participants, ces activités constituent une aubaine pour éviter et prévenir les conflits dans la région.

Dans les communes de Mbanza, Beya, Mona-Sao et  Bayanga, les administrés ont témoigné de l’impact des activités de sensibilisation-formation du projet Kiri Ngo Na Kodrô sur l’éducation à la paix, la gestion et la résolution pacifique des conflits. Ces activités se sont déroulées du 6 au 12 mai 2021 à Mbanza, du 17 au 22 mai 2021 à Beya, du 25 au 31 mai 2021 à Mona-Sao, et du 3 au 9 juin 2021 à Bayanga. Ci-dessus quelques témoignages des participants.

«J’avais des antécédents avec ma belle-famille. Pendant quelques temps, nous ne nous sommes pas salué. Grâce à l’exercice sur le pardon, je suis allé demander pardon à ma belle-famille et nous nous sommes réconciliés ce jour-là », a déclaré Gomez, un habitant de Bayanga. « Ce que nous avons vu dans les étapes menant à la violence fait partie du quotidien de la population de Beya. Nous sommes ravis d’être outillés sur l’éducation à la paix. Nous aurons désormais la responsabilité d’aider nos pairs à changer leur mentalité en mettant en œuvre ce que nous avons appris », a indiqué Thibaut, un participant de Beya. Pour sa part, Rufin, un administré de Mona-Sao, a expliqué : « La paix véritable et durable viendra de nous si chacun accepte de désarmer son cœur, de pardonner, d’avoir du respect et l’amour pour son prochain. Il importe également que les hommes politiques cessent avec leurs idéologies destructives et manipulatrices. »

 Durant ces séances, un pré-test a été organisé avant la présentation des modules sur l’éducation à la paix, afin d’évaluer le niveau du savoir des participants. Chaque jour, quatre modules ont été au menu de la formation, entrecoupés par des jeux de rôle et des exercices de relaxation. Il s’agit des chapitres sur la cohésion sociale, les causes de la crise en RCA, les étapes menant à la violence, les conséquences de la crise, les étapes conduisant vers la bienveillance, la reconstruction sociale, la pensée critique et l’empathie, les valeurs positives centrafricaines, le pardon, la responsabilité personnelle, le témoin actif, ainsi que le suivi de l’engagement à œuvrer pour la paix.

© PCRC-CellCom – Petrus Namkoina

Publié par le PCRC