Plateforme des Confessions Religieuses de Centrafrique - PCRC
Pour la Paix et la Cohésion Sociale par une approche interreligieuse
Accueil Qui sommes-nous ? Nouvelles Emissions CIPP InovarCA Partenaires Contact
Imprimer Retour

  Nouvelle

10/01/2019 - Bangui

Vivre ensemble : une attitude intérieure qui nécessite un élan de curiosité vers l'autre


Suite au braquage de la communauté du Postulat des sœurs comboniennes de Bimbo le dimanche 6 janvier, le pasteur Vincent Yombo de l’Église Apostolique nous a accordé un entretien. Il exhorte la population au respect du vivre-ensemble et de l’amour de l’autre.

CellCom Pasteur, comment vivre avec l’autre ?

Pasteur Vincent – Cette question est essentielle à la cohésion sociale. Vivre, non seulement avec l’autre, plus ou moins proche ou semblable à moi, mais surtout avec l’autre différent de moi par ses origines, sa culture, sa langue ou sa tradition religieuse nécessite une disposition intérieure de chaque personne, un élan de curiosité vers l’autre, un désir de l’accueillir jusqu’à l’intérieur de soi. Nos spiritualités nous engagent à vivre avec l’autre et non à entrer en conflit avec lui.

CellCom Pensez-vous que le dialogue de voisinage est une bonne chose ?

Pasteur Vincent Assurément ! Le dialogue de voisinage apporte paix et joie. Il permet de partager les joies, des plus simples à celles qui marquent des événements majeurs. Par le partage, les joies sont multipliées. Pour des croyants de tradition différente, le dialogue de vie peut être basé sur ce partage tout simple de la bonne nouvelle : Dieu nous aime tous comme ses enfants ! Voir l’autre chez soi entraîne généralement une hospitalité réciproque qui favorise la convivialité. L’inauguration par exemple d’un édifice religieux (mosquée, église, synagogue ou temple) pourrait être une source de joie pour l’ensemble des croyants de toute religion, parce qu’il s’agit d’un lieu de rencontre entre les hommes – même s’ils sont d’une autre tradition religieuse – et Dieu.

CellCom Que pensez-vous de l’attaque de la communauté du Postulat des Sœurs comboniennes par des hommes armés. Quels effets sur l’unité et la convivialité dont vous parlez ?

Pasteur Vincent En tant que serviteur de Dieu, je condamne de tels agissements. Comment s’en prendre aux femmes consacrées qui n’ont pour arme que la Bible ? Naturellement, cet acte ne pourra -en aucun cas- favoriser la cohésion sociale. Bien au contraire, il va engendrer la méfiance.

CellCom Quel message voulez-vous adresser à nos lecteurs ?

Pasteur Vincent J’encourage la population à consolider la culture de la convivialité. Vivre ensemble en harmonie, c’est aimer l’autre tel qu’il est, avec ses qualités et ses défauts, avec sa grandeur et ses petitesses, avec sa vulnérabilité et sa fragilité. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », nous dit Jésus. Commandement que nous retrouvons dans un hadith du prophète Mahomet : « Aucun d’entre vous n’est véritable croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. »

© PCRC-CellCom – Eustache Michael Mounzatela

 

Publié par le PCRC